PRÉSENTATION

Les films sont de plus en plus considérés comme des marchandises qu’il faut rentabiliser en un minimum de temps. Chaque année plus de 600 films arrivent sur les écrans français avec plus ou moins de bonheur. Certains bénéficient de budgets publicitaires qui leur apportent une certaine visibilité. Les autres essaient de se frayer difficilement un chemin dans des salles de cinéma de plus en plus fragilisées par les coups de boutoirs répétés des circuits qui lorgnent la petite niche financière qu’elles représentent.

La dimension culturelle du cinéma est menacée et déjà un certain nombre de festivals disparaissent.
Il en va de la volonté des élus de préserver ces espaces de découverte.
…Mais il y a de quoi s’inquiéter quand certaines collectivités annoncent l’abandon de leur compétence culturelle.

La programmation de cette nouvelle édition du Festival se veut très diversifiée et prouve une fois de plus le formidable dynamisme des cinématographies nordiques.

Notre manifestation fait partie de la petite poignée de festivals aidés directement par le Ministère de la Culture. Nous y voyons-là une marque de reconnaissance qui nous encourage à continuer.
Encore faudrait-il qu’il existe à Rouen des salles de cinéma susceptibles d’accueillir notre Festival…

Je dédie cette nouvelle édition à notre ami Roger Balavoine, récemment disparu, ardent défenseur de la Culture et spectateur assidu du Festival depuis sa création en 1988.
Salut Roger, on pensera à toi.

Vive le cinéma !!!

Jean-Michel Mongrédien
Délégué du Festival